January 1, 2016

Please reload

Recent Posts

Inxeba as Afroporn from Outer Space

July 25, 2018

1/1
Please reload

Featured Posts

Pas de paix sans développement: une proposition de recherche-création/No peace without development: a research-creation proposition

February 5, 2017

 

 

Bulletin FrancoPaix published an extended version of this post in English here and French here

 

Le gouvernement Trudeau a changé le ton de la politique de développement international du Canada, même s’il ne s’agit pas encore d’une modificaton importante des politiques et des pratiques. Dans le même temps, un réengagement du pays dans les « missions de paix » se profile. Repenser l’aide canadienne est donc crucial, car sans justce en matière de développement international, la paix est impossible.

 

Bien qu’il se démarque nettement des positions du gouvernement Harper, le document de travail de l’examen de l’aide internationale du nouveau gouvernement démontre aussi l’héritage du précédent. Par exemple, le nouveau gouvernement privilégie les principes de gouvernance souscrivant clairement à des conceptions très particulières de « responsabilisation »,

« d’efficacité », « d’évaluation », « de gestion des risques », « de vérification », et « de transparence », exposées de manière critique par David Craig et Doug Porter dans Development Beyond Neoliberalism.

 

Dans ce court article, nous proposons une ébauche pour réaliser des politiques de développement international. « Mettre en œuvre » et « étudier » le développement font partie intégrante de cette proposition. Déployée à des fins de développement international, la recherche-création offre un moyen productif d’évaluer les pratiques et les programmes de développement de manière à soutenir l’innovation.

 

Globalement, la recherche-création est une méthode plus ouverte en vue d’étudier un problème donné ou un défi. Le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) propose de définir la recherche-création comme une « approche de recherche combinant des pratiques de création et de recherche universitaires et favorisant la production de connaissances et l’innovation grâce à l’expression artistique, à l’analyse scientifique et à l’expérimentation ».

 

Dans notre propre travail, nous allions la pratque de la concepton et la recherche. Une telle association dans une méthode de recherche-créaton signifie que nous effectuons simultanément le développement et l’étude du développement. La recherche-création, telle qu’elle est déployée dans notre travail, est facilitée par la collaboraton entre chercheurs et praticiens, ce qui nécessite de tisser une relation de travail entre un politologue et un architecte agréé (qui est aussi un historien du design) dans notre cas.

 

Nous prenons nos distances vis-à-vis des travaux de recherche-création issus de la pratique artistique, mais aussi de l’initiative de Tiessen et Smillie susmentionnée qui souhaiterait remédier à la « déconnexion » entre pratique et recherche. Nous préconisons plutôt une recherche-création interdisciplinaire favorisant le développement-conception que nous faisons comme politologue et architecte agréé. Notre modèle de recherche-création comporte la réalisation simultanée du développement et l’étude au-delà de la recherche-action, à des fins de développement pratiquées par exemple à l’Institut d’études de développement de l’Université du Sussex. Bien que la recherche-action ait des qualités d’organisation communautaire, le développement et la conception que nous pratiquons fonctionnent à une échelle très différente de celle-ci.

 

La conception du développement dans notre pratique est aussi fondée sur la logique structurante de la profession d’architecte, avec tous les avantages et les inconvénients liés à la pratique dite   « professionnelle ». Jusqu’à présent, notre projet de recherche-création le plus important est intitulé « Développement de la petite enfance démocratique » (DECD). Ce projet est en cours en Afrique du Sud. Le développement et la conception déployés dans un mode recherche-création deviennent notre façon de répondre à une foule d’études, incluant celle sud-africaine de 2016 qui affirme que le développement insuffisant durant la petite enfance - inadequate early childhood development (ECD) - diminue le potentiel des enfants sud-africains et leurs perspectives de développement personnel.

 

Au cœur de notre projet se trouvent la conception et la construction de deux prototypes de centres de ECD (un urbain et un rural) pour les plus démunis d’Afrique du Sud. Les deux centres (une garderie ou un centre de la petite enfance) doivent être rentables et durables pour que les prototypes puissent être adoptés à plus grande échelle, ou mieux, adaptés.

 

Le projet ne se termine pas comme les autres projets de développement. Les structures deviendront des ressources utilisées pour la recherche. Cela permettra de comprendre la façon dont les prototypes sont utilisés pour les structures futures et la façon dont la conception aide à intégrer les objectifs du programme dans l’espace physique du bâtiment, mais également la manière dont les enseignants utilisent les caractéristiques de conception des prototypes pour offrir un programme d’enseignement dans lequel la citoyenneté et l’identité personnelle sont prédominantes. Enfin, cela permettra d’analyser les accomplissements des élèves et la façon dont ils sont influencés par les prototypes.

 

À partir de nos expériences sur le terrain dans le cadre du DECD, plusieurs solutions sont en train d’émerger. Quatre éléments sont à souligner à ce stade de notre projet alors que nous pensons à l’évaluation et que nous observons le DECD en action: la contextualisation, la réflexion, l’innovation et la diffusion.

 

Le contexte mais aussi le fait d’être en mesure de s’adapter au contexte dans le travail de développement ont leur importance. Les connaissances contextuelles sont particulièrement importantes pour le processus de co-création avancé par la recherche-création avec un accent sur la conception. Nous constatons que la contextualisation adéquate aide à façonner les paramètres d’un projet de développement, de même qu’à prédire les défis les plus susceptibles d’émerger, comme dans l’univers du design et de la conception. La connaissance contextuelle contribue à l’identification des agents dont la participation est nécessaire pour exploiter les connaissances locales, ce qui peut inclure les obstacles réglementaires mis en place par l’État ainsi que la question des ressources publiques pouvant être appelées à intervenir. La connaissance du contexte est fondamentale pour les projets de recherche-création et de conception, avec la réalisation et l’étude du développement au cœur des projets. Cette connaissance permet de faire le lien entre un projet cumulatif et progressif et le chercheur-créateur pour faire davantage que recueillir des connaissances qui sont ensuite transmises à un praticien de développement chargé de la mise en œuvre.

 

Au-delà des notions binaires de la production et de la consommation de connaissances, les chercheurs-créateurs qui mènent et étudient le développement, contribuent à créer les conditions d’un type très différent de pensée réflexive. La « réflexivité », telle qu’utilisée dans les sciences sociales, signifie que le chercheur se soumet lui-même à un examen critique, par exemple, en considérant l’impact que sa personne a eu sur le recueil et l’interprétation des données. Une telle enquête remet en question « le concept d’objectivité de la science », qui ont amené les spécialistes des sciences sociales à comparer leur travail aux (autres) sciences dites

« physiques ». Des projets de recherche-création comme le nôtre, alignant le développement et la conception, sont réflexifs. Mais en raison des éléments de co-création qui sont au centre de notre projet, notre réflexivité en tant que chercheurs-créateurs s’effectue lorsque nos partenaires et collaborateurs s’intéressent de manière introspective à leur action. Cela ressemble à une évaluation, une auto-évaluation et une évaluation institutionnelle.

 

Tenir compte des connaissances contextuelles et de la réflexivité dans notre projet de recherche-création nous ont menés à l’innovation. Par exemple, notre conception préliminaire a évolué à partir de la compilation des données probantes tirées d’un outil interne d’évaluation du centre d’ECD de notre principale ONG partenaire (ELRU), du Cadre national d’élaboration des programmes d’études en Afrique du Sud, des exigences municipales de santé et de sécurité, ainsi que des lignes directrices provinciales pour l’administration et la gouvernance des centres ECD. La comparaison de ces données a suscité de multiples discussions avec nos partenaires, et bon nombre de ces conversations ont été, à un certain niveau, des formes d’évaluation. Cette évaluation a cependant pris une dimension très différente de celle que pourrait exiger un bailleur de fonds. L’évaluation découlant de notre déploiement de recherche-création pour aligner le développement et la conception visait autant à créer quelque chose de nouveau qu'à regarder dans le passé afin de mesurer ce qui s’était produit. Ainsi, lorsque les critères classiques d’évaluation du développement international ne sont pas utilisés, quelque chose de novateur peut alors se dessiner avec l’exemple de nos prototypes de centres d’ECD. En effet, ceux-ci incarnent intégralement les objectifs généraux et flexibles du Cadre national d’élaboration des programmes d’études, les normes municipales de santé et de sécurité, les règles de gouvernance des centres et les normes administratives prescrites par le gouvernement provincial. Comme l’indique un membre de l’ELRU, ces efforts ont vraiment la capacité de canaliser les différents agendas et intérêts des parties prenantes.

 

Enfin, la diffusion est essentielle dans un mode de recherche-création. Les connaissances générées par le projet, y compris ce court article, sans parler des publications révisées par les pairs et autres publications, des entretiens publics avec le public universitaire et non universitaire, des structures elles-mêmes dans le cadre de l’environnement bâti, participent à améliorer la conception, les politiques, le développement, l’ECD, etc.

 

 

 

 

 

Please reload

Follow Us
Please reload

Search By Tags
Please reload

Archive
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • facebook
  • Twitter Round

© 2020 by afield.